Chaque année, la Maison Samuel fait un pèlerinage. En 2015, nous étions à Lourdes. En 2016, nous étions à Chartres. En 2017, centenaire oblige, il nous fallait aller à Fatima! Le week-end de l’ascension a été « bloqué » pour cela.

« En vrac », voici une liste de ce que nous y avons fait : veillées de prière magnifiques, bons repas, longs trajets en voiture sous un chaud soleil, gros dodos en dortoirs, ronflements, messes, anniversaire d’ordination du Père Jean, visite à Tomar du magnifique « Covento do Christo », chapelet international, procession mariale, confessions, prières dans la basilique, baignade dans de grosses vagues, chemin de croix dans la campagne portugaise, visite de la maison des voyants, resto, indulgences, rires, détente, temps fraternels…
Pour en savoir plus, lisez ci-dessous le récit de Nicholas, notre reporter sur place.

Mercredi 25 mai, le contingent de la Maison Samuel monte avec provisions et bagages dans les wagons de transport (deux voitures, un minibus). Et, sous un soleil magnifique, il se dirige vers l’Espagne. Les armées du Christ, en chantant, plaisantant, discutant avec bonne humeur passent rapidement la frontière et s’engagent sur les routes du Pays Basque espagnol, portant avec eux des messages de paix. Nous avons un peu chaud dans les voitures, mais la bonne humeur reste présente. Bergara, nous voilà ! Pour notre première étape, nous arrivons chez des religieuses qui nous accueillent chaleureusement nous offrant une veillée de prière magnifique, un bon repas et des baraquements non loin du couvent pour la nuit. Après une bonne messe matinale, le bataillon se remet en route, direction FATIMA !!!

Sept heures et demie dans les blindés (deux voitures, un minibus, oui toujours !), le régiment de Jésus trouve le voyage un peu long, très long . . .  Fatima ! Nous débarquons.  Nous sommes fatigués, la soirée est courte pour nombre d’entre nous (au lit !), les autres faisant un petit tour dans la ville ou au sanctuaire avant de rapidement nous rejoindre.

Vendredi matin, c’est au son de grognements et de bâillements que l’escadron du Seigneur se lève… Après la messe à la chapelle des apparitions, nous embarquons avec entrain dans nos VABs (deux voit . . . bref, vous avez compris!), et débarquons à Tomar, pour visiter le magnifique « Covento do Christo », perle de l’architecture, et symbole de splendeur de la chrétienté. Avec ses huit cloîtres (record mondial), et ses superbes gravures, le monastère nous impressionne tous. Après un petit détour par l’église de la ville, nous retournons à Fatima. Il fait chaud, et nous sommes un peu fatigués. Plusieurs décident de participer à un chapelet international et à une procession mariale magnifiques au sanctuaire.

Samedi matin, nous allons tous au sanctuaire. Après la messe, nous nous dispersons. Confessions, prières dans la basilique, chemin de pénitence, c’est un nettoyages et repassage intensif de l’âme pour tous. Beaucoup y trouvent une grande joie. Ah, et n’oublions pas, chapelets à volonté !

L’après-midi nous nous rendons à Nazaré. Cette petite ville de pêcheurs est réputée pour ses vagues qui font le bonheur des surfeurs. En 2014, un français a battu le record du monde de la vague la plus haute jamais surfée. Elle mesurait alors 33 mètres. Nous nous baignons dans les vagues qui, je vous rassure, ne rentraient dans aucun livre de records ce jour-là. Nous visitons également une magnifique église.

Le soir venu, nous prions tous ensemble, faisons le chapelet international et la procession aux flambeaux avec des milliers d’autres personnes. Nous en revenons, remplis de joie et de paix.

Dimanche ! Nous allons à la messe dans une petite chapelle du sanctuaire. Après cela, nous faisons un magnifique chemin de croix dans la campagne portugaise, où, cent ans auparavant, les trois enfants faisaient paître leurs moutons. Quelle immense bonheur de voir là où leur est apparu l’ange de la paix, de visiter leur maison ! Nous nous dispersons ensuite par petits groupes dans la ville et le sanctuaire pour vaquer à nos occupations, avant de d’avaler un succulent repas portugais dans un restaurent et dire nos adieux à ce lieu de sainteté.

Fatima. Nous y avons passé quelques jours inoubliables, trop courts, mais éternels dans nos mémoires et infiniment remplis de grâces. Oui, nous y en avons reçu, sans doute en recevons nous actuellement et allons-nous en recevoir d’autres encore. Il est impossible de saisir l’étendue des bienfaits dont nous aurons bénéficié… Nous étions un peu fatigués et tendus au début. Mais au fur et à mesure de notre démarche, une joie et une paix nous ont doucement enveloppées. Nous avons profité aussi des indulgences plénières accordées par le Saint Père en raison du centenaire des apparitions. Si cette année a été un beau cheminement vers la sainteté, Fatima en était l’apothéose.

Il est difficile de trouver meilleurs choses qui auraient pu nous arriver que notre voyage à Fatima. Alors MERCI ! Ce pèlerinage nous a tous marqué, peut-être même changé nos vies. Alors MERCI ! MERCI ! MERCI ! Que Dieu vous bénisse tous. Nous prions pour vous.

Nicholas pour la Maison Samuel

A Fatima pour le centenaire des apparitions

Laisser un commentaire