Chaque année, il faut refaire les tombes du fameux cimetière de sable des Bernardines, ordre de religieuses fondé par le Bienheureux Père Louis-Edouard Cestac. Des bénévoles viennent plusieurs mercredi de suite car il y a du travail! Les jeunes de la Maison Samuel s’y sont mis avec entrain. Ensevelir les morts constitue une oeuvre de miséricorde corporelle pour cette année jubilaire.

 

Une oeuvre de miséricorde

Laisser un commentaire